La course à pied Les blogs courseapied.net : LaPepite

Le blog de LaPepite

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens

  • A venir

Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-12-06 12:38:55 : ENTRE FOLLE ILLUSION & FAUSSE DECEPTION : mon 4e marathon ! (Acte I)

Préambule :

Bref retour en arrière : La Rochelle, 27 novembre 2005.
Un second marathon, décidé un peu sur un coup de tête !... après avoir couru le 1er en Normandie exactement 8 semaines avant (2 octobre 2005).
C'est à la faveur de l'enthousiasme de mes amis de LA Rochelle, avisés de mon 1er marathon, et qui m'incitent fortement à venir, que je me dirais, si tu le sens, vas-y !! Au début, j'me dis, hey ho, t'es pas bien : l'objectif au départ c'est le MdP 2006 ! Va pas griller tes cartouches.
Mais comme je tiens une forme exceptionnelle à l'automne 2005, je me laisse peu à peu griser et l'idée fait son chemin. Sans suivre un "plan spécifique", je m'entraine dans cette perspective (lecture assidue de JI pour puiser de précieux conseils), en allongeant notamment mes sorties du dimanche. Mes bonnes sensations sont confirmées lorsque le dimanche précédent, je "bats" mon record sur 10Km dans le XVIIe, où je finis 2e F et 2e SEF derrière MarieL que je ne connais pas encore, même si nous échangeons quelques mots sur le Podium.
En bref, je m'aligne à La Rochelle sans autre perspective que de finir et de faire au moins le même chrono qu'au Havre. Je n'envisage pas de faire moins bien, même si je n'exclue pas totalement cette possibilité, vu la proximité des 2 épreuves. Bref, je n'ai pas trop la pression. Sinon, que je serais totalement seule de bout en bout.
Finalement, malgré 2 énormes coups de mou au 25e et 35e Km, et alors qu'un moment, même si ça me paraît surréaliste et présomptueux, je caresse l'espoir totalement fou (confortée par les temps prévisionnels d'arrivée qui s'affichent) que je pourrai finir en moins de 3h, je suis "grillée" par le Lièvre des 3h, Fabien MANZANARES (rencontré la veille à l'Encan lors du retrait des dossards), auquel je ne parviens pas à m'accrocher passé le 36e/37e Km.
Arrivée à l'arraché sur des pavés casse-pieds, au sens propre comme au figuré, avant de fouler ce tapis bleu atlantique, pour, en 3h01', franchir le portique fatidique.
Déjà, je fais ce pronostic de faire chavirer la barre "mythique" des 3h ............
Je n'avais pas idée alors qu'un an après, ici je reviendrai, relever à nouveau ce défi insensé de vouloir, à tout prix, franchir cette satanée "barrière" !

Le contexte de mon Marathon "La Rochelle Bis", édition "peau neuve" 2006 :
Fin du Printemps, tendinite qui dure et s'installe (depuis Février 2005, je cours avec en continu), puis contracture/tendinite (??) au psoas gauche, à 3 jours de la Course du château de Vincennes, qui me contraint à l'abandon, et qui elle aussi se fait un "nid douillet" pendant presque 2 mois, "couple infernal" qui s'installe, me handicape tout au long de l'été et rend totalement improbable la possibilité de courir un marathon automnal ( et de renouveler les "exploits" du cru 2005) . J'ai déjà, à regret, décliné, fin mai, à cause de ces "blessures", l'offre inespérée qui s'était présentée de récupérer, pour cause de désistement, un dossard pour NY novembre 2006 !!!!
Retour de vacances, fin août 2006, pas d'amélioration ! C'est même pire on dirait !
Gros coup au moral lorsque je tente, un dimanche matin, une première sortie "longue " en préparation des 20Km de Paris. Au bout de 15km à peine, obligée de marcher, le tendon fait des siennes au-delà du supportable. Je repartirai tant bien que mal après avoir marché pendant près d'1Km. Même les 20 km me semblent alors fortement compromis et je me vois déjà devoir y renoncer et ranger au fin fond du placard runnings, cardio et autres shorts et cuissards ! POur la suite, vous savez déjà si vous avez un peu suivi mes tribulations. Séance de rattrapage pour ceux qui auraient raté le 1er train, ici : http://lapepite.courseapied.net/billet.php?idbillet=2496

C'est donc, forte de ces premières bonnes sensations, et à nouveau sous l'impulsion de mes amis Cath & Robert qui m'ont déjà réservé ce WE de nov. ( de toute façon, tu viens que tu cours ou pas, on t'attend et on ira encourager les marathoniens) que j'ai l'audace malgré tout d'aller zieuter sur le site du marathon de La Rochelle afin de m'assurer qu'il est encore possible de prendre un dossard. Bingo : pas d'hésitation, je réserve en ligne. Il me reste un mois et demi pour boucler une prépa ; si je sens que ça peut passer, je me donnerai cette chance, sinon, je ferai sûrement un ou une heureuse qui récupèrera un dossard in extremis.
Les bonnes sensations se confirmeront et, "miraculeusement ", Achille talon se fait progressivement totalement oublier, et même le pincement qui subsistait du côté du psoas finira par s'éclipser discrètement lui aussi. JE me sens "revivre" : courir sans avoir mal nulle part, j'avais presqu'oublié!
A moi La Rochelle !! Tremblez pavés et quais, à nouveau affublée de mes Mizuno Wave précision, qui ont pour l'occasion quelque peu changé de parure, je viendrai derechef vous fouler.

Pré-course :
J-15 : 2 semaines de folie ….. je jongle avec le boulot et l'entrainement que je ne veux pas sacrifier car les sensations sont bonnes. Et + on me "pompe" au boulot et + ça me motive pour me donner à fond et me dire que toute mon énergie n'y sera pas sacrifiée. Mais du coup, ça cogite sec. Je fonctionne à l'adrénaline et au stress. Les séances me permettent paradoxalement de décompresser et de recharger les "batteries" pour affronter le taff. J'assurerai sur les 2 fronts, il le faut.
Nuits courtes de chez courtes, coucher à plus d'1h/1h30 du mat & des réveils intempestifs à 5h/5h30 du mat seront légion
A quelques jours de l'échéance, les doutes et les questionnements habituels reviennent : n'ai-je pas été présomptueuse et mis la barre trop haute ? Serais-je au RDV que je me suis fixé? La tête y est à fond, oui je le veux, oui je sais que je le peux, j'en ai les capacités, mais justement aussi, il semblerait que c'est précisément lorsque je me fixe un objectif précis que l'atteindre est difficile, voire impossible.
Alors quoi ?? En effet, si je regarde bien à l'automne dernier, chacun des chronos que j'ai fait tomber n'était jms programmé, autant recherché, espéré que celui de cette année, alors je me demande si ce n'est pas psychologique tout ça : est-ce que quelque part je ne "m'autocensure" pas, jugeant moi-même inconsciemment que je vise des objectifs qui ne me seraient pas destinés ?? Mais oui c'est ça, trouve toi des excuses La Pépite!! Allez qui cherches-tu à convaincre ainsi, si ce n'est toi-même ??
Et puis, faut quand même pas trop se leurrer, même si les sensations sont revenues, les derniers chronos réalisés sur les 20km de Paris mi octobre, et la semaine d'avant , sur le 10 Km des Boucles du XVIIe , même s'ils me rassurent un peu, ne me laissent qu'une faible, voire déjà une impossible, marge ...

Mais je veux y croire quand même !! En dépit de tout. Et si je le faisais ce moins de 3h, là, ici et maintenant, aujourd'hui ce 26 nov.2006, comme un pied de nez aux sournoises blessures qui ont cru avoir raison de mon envie de courir…… de ma liberté …..
Tu te souviens Enzo comme je proteste encore quand tu tentes habilement de me convaincre, samedi, à coup d'arguments bien pesés que je rechigne pourtant à entendre, que ça va être dur de la faire "péter" cette maudite barre des 3h ; Tu veux me "préserver" d'une trop grande déception, diras-tu pour te justifier et répliquer à mes protestations de "vilaine gamine" qui ne veut pas entendre. Même si au fond de moi, j'sais bien que t'as sûrement raison, je vais quand même pas te l'avouer !! ET puis, si un p'tit coup du sort faisait pencher la balance du bon côté. On se raccroche à n'importe quoi, tout est bon pour devenir "ton grigri" du jour !!!
Tiens mon N° de dossard: 229, que j'interprète comme un "bon signe". En effet, si j'additionne chacun des chiffres, la réduction me permet d'obtenir le chiffre 4 (2+2+9= 13 ; 3+1= 4, tout pareil que la réduction de mon jour de naissance , le 31, ou même encore l'addition de tous les chiffres qui composent ma date de naissance!! ) 4 : mon chiffre élu fétiche . Et puis, La Rochelle 2006: c'est au départ de mon 4e marathon que je vais m'aligner.... Ah ben ça, pour sûr c'est du signe ma Bonne Dame !!! NAN, Nan pas toi LA Pépite!!! pfffff, mais à quoi on se raccroche.......

Bon allez, j'abrège, je vous épargne, si si j'vous assure .
Déjà, je sais que vous allez me maudire à la vue de ce qui suit …. P'tain, elle fait fort La Pépite ! ça a intérêt à valoir le coup au moins son truc !!! bon ça y est ?? elle enchaine, elle nous le raconte enfin son marathon !!

Oui, oui j'y viens.


Les réactions

Par l'AB, le 2006-12-06 12:56:47
C'est vrai quoi qu'on s'impatiente, après tout je ne suis pas marathonien moi, je suis pressé...

Par Cocolan, le 2006-12-06 13:04:47
ah oui! l'acte I tellement pationnant qu'on veut déjà, sans attendre, le second !
Merci pour ce magnifique témoignage !

Sportivement

Par Cocolan, le 2006-12-06 13:04:52
ah oui! l'acte I tellement pationnant qu'on veut déjà, sans attendre, le second !
Merci pour ce magnifique témoignage !

Sportivement

Par mielou, le 2006-12-06 13:14:47
c'est pour cela que le marathon est fascinant...
on attend la suite madame la pépite

Par riri, le 2006-12-06 13:15:57
super récit ... on attends AVEC impatience la suite .. style sympa

Par JONK, le 2006-12-06 13:29:39
sans attendre la suite...
c'est quand ta prochaine tentative ? MdP 2007 ?

Par Felix, le 2006-12-06 14:08:10
Coli, Mielou, Enzo, et maintenant La Pepite, pff de sacrés champions qui savent nous décrire et partager leur passion avec justesse et passion !
Bravo La Pepite !

Par Enzo, le 2006-12-06 14:25:43
Belle idée tiens de "flasbacker" sur La Rochelle 2005.

T'es une "sale gamine" en effet ... mais c'est cette force de caractère qui fait de toi une belle championne ...

Allez vite la suite, et avec les détails du 28ème km s'teu plait ;-)))

Par jepipote, le 2006-12-06 14:55:30
les CR en ce moment sont en plusieurs actes..... que de suspens!!!
hervé

Par ƒred, le 2006-12-06 14:59:44
C'est bien de découvrir ça, car j'étais là au tout début et tout à la fin, mais entre les deux… mystère.
Le 28e km c'est un peu avant le parc, qu'a t'il de spécial hormis le fait d'être le début du dernier tiers de course ?
ƒred

Par thyo, le 2006-12-06 15:04:49
Quel beau récit !
merci

Par ƒred, le 2006-12-06 15:09:12
C'est bien de découvrir ça, car j'étais là au tout début et tout à la fin, mais entre les deux… mystère.
Le 28e km c'est un peu avant le parc, qu'a t'il de spécial hormis le fait d'être le début du dernier tiers de course ?
ƒred

Par JP II, le 2006-12-06 15:20:02
Suspense !!!!

Par Delphine, le 2006-12-06 15:26:43
Euh la pépite, j'imprime et je lirais tout d'un coup :o)))
Mais en tous cas, je t'applaudis par avance pour ton marathon des jambes...et ton marathon des doigts sur le clavier :o))))
Bises

Par thyo, le 2006-12-06 15:30:41
je suis admirative ... J'ai regardé ta fiche. Vous êtes quelqu'unes sur ce forum à donner envie aux autres de se surpasser. Sur ton blog, tu pourras nous faire partager ton entrainement aussi.. ?
: ))

Par JONK, le 2006-12-06 16:20:07
noooooon, thyo, pas l'entrainement aussi .... ou alors faut que La Pepite me paie l'abonnement illimité pour avoir le temps de tout lire !!!!!

Par nicopsa, le 2006-12-06 17:06:30
Comme les autres j'ai hâte de lire la suite!!!
@Thyo la pépite n'est pas un modèle à suivre au niveau prépa, elle fait beaucoup de chose que les autres ne pourraient encaisser.

Par angelo, le 2006-12-06 17:29:38
La passion de l'effort génère de beaux textes, collés au réel, un bien bel esprit de volonté.
On attend la suite, evidemment !

Par La Pépite, le 2006-12-06 18:00:39
Merci à tous déjà !Je ne pensais pas vous "accrocher" autant!
Patience, Patience ...ça se prépare sur 8 semaines au minimum un marathon, et ça dure 42,195 Km. Alors, ouf, laissez moi reprendre mes esprits... et je vous livrerai la suite, ..... bientôt ;-))

Par serge92, le 2006-12-06 18:01:17
tu te fais désirer La Pépite tu joues avec nos nerfs on va craquer.....

Par Delphine, le 2006-12-06 18:24:10
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah! CRACK!

To Late :o)

Par Pépito, le 2006-12-06 22:43:04
j'admire le "coucher à plus d'1h/1h30 du mat & des réveils à 5h/5h30 du mat " et la danse des chiffres de la fin du CR ;o)))
Pas facile tout ça...

Par fabien, le 2007-06-03 17:46:05
Mince je crois que je ne t'ai pas laissé mon adresse mail? manzanar34@yahoo.fr a+

Par , le 2007-07-19 10:04:30
Hello, Your site is great. Regards, Valintino Guxxi

Par Rae, le 2007-08-13 19:13:21
Come and keep your comrade warm Rae Halvdan.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


à quelques mètres de l'arrivée sur mon 1er marathon au Havre. Exceptionnel: je souris alors que je ne sais même pas qu'on me photographie! C'est dire si j'étais bien !! (Hey z'avez vu mon N° de dossard?? y'a 2 4 déjà!!)


La Rochelle 2005 : il faisait froid au départ, mais t'es beaucoup trop, beaucoup trop couverte La Pépite .... tu t'en mordras les doigts plus tard !! Trop tard !
(j'insiste ... mais là aussi : 2+3+3=8, multiple de 4 ;))


Après l'arrivée, en 2005, avec mon coupe vent et ma bourriche d'huitres, sous le soleil , déjà !


Mes MIzuno Wave Précision, version 2006 : vert & argent pour La Pépite


Le chiffre magique ... sur fond orange !


La Rochelle 2005: Interviewée juste à l'arrivée, éblouie par le soleil


Les 5 billets précédents

2006-11-30 15:17:16 : Défilé d'Autruches - 6 photos - 25 réactions

Allez pour fêter l'intronisation de la nouvelle "recrue", et non des moindres, j'ai nommée la Belle BLUE EYE, nous autres KWakeuses avons revêtu nos plus beaux atours pour notre défilé de Noël
;-)))

2006-11-06 14:24:11 : Parcours des Boucles du XVIIe - 1 photo - 15 réactions

Tout est dans le titre, pour ceux que cela intéresse.
Pour une fois, je fais dans le "synthétique" !

PS : Merci à JPII pour le "support technique" ;-))

2006-10-30 12:52:40 : Les Châteaux de la Vallée de Chevreuse nous avons vaincus ! - 3 photos - 11 réactions

A la demande expresse de M'sieur L'Castor Junior que j'ai eu le plaisir de rencontrer hier, mon CR "abrégé" (si,si j'vous promets !!) de la Route des 4 Châteaux au départ de Chevreuse.

Avec un peu de retard sur tout le monde .... (sacrée connexion internet qui tarde !!), je confirme : excellente journée! Même si je ne suis pas une habituée des côtes, je me suis fait un plaisir énorme sur ce parcours en sous-bois, on traverse des propriétés magnifiques, j'ai retrouvé avec bonheur, malgré la pluie, la forêt à l'automne et ses odeurs magiques, et là où je me suis trop "impressionnée" (toute modestie gardée et alors que j'avais l'impression de faire presque du sur-place !!) c'est quand je suis parvenue à accrocher des féminines que je talonnais depuis un p'tit moment, précisément dans les côtes !!Petite pensée pour NicoPSA en zyeutant le cardio, je suis dans mon rythme de croisière!! Et j'ai tâché de gérer les descentes tout en en profitant pour gagner quelques précieuses secondes (mais je n'ai aucune idée du nombre de filles devant moi).
Au départ, je cherche désespérément la casquette rouge de Brinouille mais je sais qu'elle veut attendre CyrilleC et qu'elle a dû rester sur l'arrière. Top départ : J'suis coincée dans le paquet et il me faudra le bon 1er Km pour être à mon aise et prendre mon rythme. J'avais oublié ce coude à coude des départs de course …Mais tu "t'embourgeoises La Pépite" depuis que tu as goûté le luxe des SAS préférentiels !!!Allez paie ton tribu comme tout le monde, non Mais !!
Dès le 3e/4e Km, je me dis qu'Angelo va être à la fête, c'est Sa course vu le parcours !
Petite victoire perso sur mes appréhensions en rejoignant, dans la côte du 8e Km, une jolie féminine que je "visais" comme un palier inaccessible à atteindre depuis un bon moment, qui me dit soulagée quand j'arrive à ses côtés "ça y est le plus dur est passé", on échange quelques mots sur la course alors que nous arrivons dans le 2e château. J'aperçois le photographe qui nous attend et je reste à côté de ma partenaire pour qu'il nous fasse une belle photo "en duo" comme je l'y invite.
Je la lâcherai très vite, me sentant un peu coupable toutefois, mais je veux profiter de mes bonnes sensations, et j'ai pensé un moment qu'elle pourrait me suivre : à moi de faire le relais maintenant. Manifestement, elle n'est plus si fraîche… elle ne suivra pas. Tant pis.
Là, je fais ma course toute seule et je savoure le bonheur de cette nature qui s'offre à moi sans détour.
Et puis, avec le départ décalé, c'est plutôt drôle quand les premiers hommes déboulent : le 1er homme me dépasse à un rythme d'enfer à peine passé le 10e Km alors que quelques minutes avant les 2 gars de l'organisation en VTT chargés de "l'escorter" ( ??°) se plaignaient "qu'il traînait" !! , puis un "duo" bien crotté, avant un 3e p'tit groupe, passé le 11e Km, avec Angelo en bonne place qui m'encourage en me lançant un "tu es bien placée". Je leur lance aussi mes encouragements, impressionnée que je suis par leur foulée alerte.
Ensuite, je n'aurai qu'une idée en tête, que les hommes te doublent OK, mais maintenant, ne te fais gratter par aucune féminine!! Quelques propos sympathiques échangés avec un autre petit groupe constitués de coureurs arborant un joli maillot orange estampillé "Route 109" (euh c'est ça ??? que les garçons enviaient dans le gymnase avant le départ), manifestement ils apprécient "ma tenue"!!! Ensuite, une belle descente que je mets à profit pour rattraper cette féminine au maillot rouge que j'ai en ligne de mire depuis un bon moment et que je désespérais de rejoindre (je me dis si tu ne l'as pas là, c'est foutu tu ne la rattraperas jamais) et bingo, je gagne encore une place !
Et puis ,alors qu'au 17e Km, je me dis vas-y lâche tout et que j'espère grappiller quelques secondes pour terminer à un bon rythme car je me sens bien, mais je peine sur le 18e Km alors pourtant qu'Enzo déboule et tente de m'accrocher(perdant ainsi quelques bonnes secondes), mais je lui lance désespérée sur cette vilaine piste cyclable "ça monte encore !!" je lui dis de partir mais je vois bien qu'il ralentit pour moi, puis alors qu'il m'annonce plus que 600 m, je râle de ne pouvoir embrayer ... il décide de partir (et il a bien raison) et les 500 derniers m vont me paraître longs d'autant que l'arrivée n'est même visible. Assez bizarre d'ailleurs : après une espèce d'angle droit, et un trottoir, on déboule en biais direct sur un tapis rouge et l'arche d'arrivée. Sur ces quelques derniers mètres, je tente un sprint désespéré apercevant le chrono qui annonce 1h24'?? et je ne veux pas laisser filer le 1h25'!! Ensuite arrivent Jibé, Baltha….retrouvailles, on fait déjà le débriefing de la course..... Même si je sais bien que je n'ai pas fait une "performance", j'ai pris un tel plaisir, que cela vaut tout le reste, et retrouvé de belles sensations qui me ramènent des années en arrière où je courais seule, ces matins d'automne et d'hiver, la forêt revêtant ses plus beaux atours rien que pour moi, et quelques souvenirs aussi de belles sorties en forêt de Fontainebleau( c'était quand déjà, ah oui, il y a 7/8 ans déjà!!) où déjà je maudissais le dénivelé alors que je peinais à suivre un "véritable cabri" tout à son aise !!
Bref encore une belle journée qui se prolongera avec des surprises inattendues : podium sur la plus haute marche pour Angelo (Bravo encore!!)et la 3e marche pour moi ( ben mais pourquoi puisque je suis en réalité 6e SEF!!>>>>Angelo l'a bien expliquer:après avoir ôté le classement scratch, les 3 1eres féminines étant toutes Sénior, le classement cat. SEF me permet d'accéder au podium !!). Bref, tellement prise au dépourvu, que je n'embrasse même pas celui qui me remet mon "joli trophée" en bois, ni Madame le Maire (???c'est ça) qui me tend un sac rempli de belles surprises !!
Ensuite, comme on vous a dit, un pique-nique en plein air sans pluie avec force victuailles revigorantes !! Mention spéciale aux rois des salades de pâtes : j'ai nommé JiBé et Baltha , et aux deux "pâtissiers" Duduche et Alexis4vents.
Un "bon dimanche" rempli de belles sensations, d'émotions, dans un décor naturel magnifique et rencontres avec des Forumers tous enjoués de cette belle sortie hors des sentiers battus…. Bon j'arrête là, on va encore me taxer de pipelette, pourtant j'oublie plein d'autres anecdotes ...

PS/ Merci spécial à JiBé, Angelo et Baltha, mes "escort boys" du jour, qui m'ont permis de me "soulager" in extremis avant le départ de la course et de courir "plus légère" ;-))) De vrais Gentlemen !!!

PS² / Merci Enzo pour les photos>>>>> j'y suis arrivée comme 1 grande ;-)))

2006-10-27 18:17:16 : Une apprentie Autruche en quête de sa VMA !! - 0 photo - 34 réactions

Alors me voilà engagée pour aller faire ce célèbre test de VMA concocté par Nico the Coach of Lenglenus !
Déjà, dimanche, à l'issue de la Corrida du XVe, où j'ai rempli mon rôle de "PomPomGirl" très passionnée (y'avait de quoi, assurément!), je me rencarde un peu sur les modalités, histoire de savoir à quelle sauce mes cuisses d'Autruche vont être cuisinées.
Il va falloir courir très régulièrement en maintenant ses puls sur des distances de 1000m….. jusqu'à ce que mort s'en suive !!!!

Haha, ben tiens ma cocotte, tu vas jouer serré, toi qui ne regarde tes puls quasiment que pour confirmer tes sensations !!! Bon, quand même, depuis quelques temps, je fais des efforts, mais c'est vrai que par habitude, j'suis plus axée sur le temps au kilo qui me semble un juste repère, car en fait si j'essaie de respecter les % de FCM, j'ai tjrs l'impression que je suis à 2 à l'heure.
Je sais, je sais, rien ne sert de courir trop vite … mais bon, si je ne me mets pas un peu dedans, j'ai tjrs l'impression que je ne bosse pas et que ce n'est pas efficace.

Dimanche, donc, pendant que les champions de la Corrida savourent leurs victoires respectives et quelques breuvages garantis vitamine B assurée, je m'en vais vers le Bois de Boulognus, faire ma sortie longue au cours de laquelle précisément, je dois faire des variations d'allure en respectant un% de FC (j'ai tout bien recopié sur mon Post-it l'encart de JI sur la sortie longue Prépa Marathon : qqch du style 1h15 à 75%, puis 10' à 80%, 10' à 85%, 5' à 90%, 5' à 65% et les 30 dernières à 75%).
Et bien, je suis à lutte avec mon cardio pour m'y tenir : quand je devrais être à 142/145, et bien je suis plus souvent à 150/152 (même sur la dernière portion) et je me sens bien à cette allure, et quand je dois maintenir à 170/175, j'ai bcp plus de mal à stabiliser et rester sur la fréquence haute …..
Ce qui sera confirmé ce jeudi soir donc.

Mais revenons juste avant la conclusion.
Jeudi 26 oct. RDV sur la piste de Lenglen à 19h30.
Pour l'occasion, je profite de l'heure du déj. pour aller visiter ( à 5' du bureau) le tout nouveau, tout beau ADIDAS STORE sur les Champs Elysées et m'enquérir d'une tenue digne de rendre hommage à nos Autruches qui me font l'honneur de m'accepter en leur sein! ET me voilà affublée d'un Top flambant neuf "gris perle/pêche" (c'est marqué sur l'étiquette!! ) : du Orange un peu soft pour me réconcilier avec cette couleur que j'aime sur les autres, mais que je boycotte fermement depuis de nombreuses années (alors que je me souviens parfaitement avoir, plus jeune, oui, vraiment plus jeune, adoré un kilt orange et marron, une paire d'espadrilles orange portée jusqu'à son dernier souffle….et j'en passe) . Ah, comme aurait pu dire Sacha Guitry : "souvent femme varie" (c'est de lui ça d'ailleurs ??? quizzz)

19h05, ça commence fort, je me refais le remake du Test VMA de Kenlag et un souvenir de "déjà vécu cette scène" me revient et m'affole le palpitant.
Enfilage de la tenue, en catimini dans les toilettes. J'en sors sur la pointe de mes runnings, sac de sport en bandoulière ………quand je tombe nez-à nez avec "ma boss" qui me détaille de bas en haut, à peine amusée mais visiblement interloquée. Je me fends d'un "et moi qui voulais la jouer discrète. Allez bonsoir F……" !! Il est 19h15, ça va être vraiment juste pour 19h30 !
Evidemment, j'ai choisi la mauvaise option "voiture". Je vous épargne le détail de la combinaison gagnante : embouteillages + camion poubelle + arrêt inopiné pour laisser passer voitures de police sirènes hurlantes… Je me gare finalement devant l'entrée de l'Aquaboulevard et me dirige en trottinant, le souffle court, vers l'entrée du stade S. LENGLEN avant d'arriver déjà bien "essouflée" sur la piste. Il est 20h05 au moins. J'ai l'impression d'arriver comme un chien dans un jeu de quilles, ou plutôt une autruche égarée dans un salon!! Bises à MarieL, lui montre mon Top tout neuf, salue Pépito … j'oublie encore qqn, c'est sûr ! Enzo et Jgab en costard pour surveiller les opérations.
Tout le monde est déjà à sa séance, Nico chronomètre à la main, me rappelle brièvement le protocole. J'ai l'impression que je ne comprends rien, j'vais tout rater … pfffff, du calme La Pépite, ce n'est pas le Bac que tu passes non plus !!
Allez hop, échauffement 10' (MarieL m'emboîte le pas pour me tenir compagnie, merci Copine !! et je lui demande, novice que je suis de me confirmer les repères pour ne pas rater les 1000.m: eh oui, je vous sens déjà, sourire narquois aux lèvres, derrière l'écran, j'en suis là!! Jusqu'alors, pour ne pas me planter, les rares fois où j'ai foulé la piste, je n'ai fait que des 400m ou des 800m! Hey pas folle la guêpe!)
Puis 2x400m enchainés en 2' chacun pour être à 12km/h.
Là, déjà ça ne va pas : j'oscille entre 148/152 sur l'échauffement, c'est bien haut tout ça! Puis les 400 : le 1er en 1'45, je ralentis donc et le 2e passe en 1'49 !! Pfff , tu te grilles cocotte alors que le test n'est même pas commencé. Quand j'annonce ces temps à JGab, sa tête me confirme que j'ai déjà pioché dans les réserves et c'est pas bon signe.
Bon allez, on y va, 1er 1000 à 145, puis le 2e à 150, et ainsi de suite de 5 puls en 5 puls ….mais jusqu'à quand au fait ?? Quand t'explose fillette, t'inquiète, tu le sentiras.
Je m'applique, contrée à ne pas rater les 1000m, vérifie sans cesse mon cardio qui semble exprès jouer au Yo-yo. Suis concentrée sur la piste, allez tournez manège!! Quelques encouragements entendus ici ou là; de MarieL, Pépito, tiens salut Fanfan ça va ?? et Angelo qui caracole… , Enzo et puis qui d'autre?? Je ne tourne même pas le regard, concentrée j'vous dis, me faites pas rater un tour , c'est où déjà le répère là, sur ce tour ?? ça monte 152/155 au lieu de 150, allez ajuste ta foulée Pépite, régulière, régulière… J'ai l'impression qu'à chaque fois, je ne suis pas dans le bon tempo, jamais autant jonglé avec le cardio. Passé les 155, je tente de rester calée à 160, mais là tjrs pareil, suis tantôt à 163, tantôt à 159 … c'est bon quand même, hein Nico?? MarieL a dit : à 2/3 puls près, ça change tout. Ouh mais alors, ça va être biaisé mon truc?? Pourtant, jusque là, j'améliore mon temps sur les 1000 m à chaque fois …
mais puisqu'on te dit que c'est pas ça qui compte !!! Pffff, tu veux n'en faire qu'à ta tête !!! Oui mais quand même c'est un indice non ???
Allez tourne, tourne fillette, gaffe à ta foulée, "tu pourrais sourire" me lance Enzo au passage! T'en as de drôle toi, tu ne te rends pas compte à quel point j'suis focalisée sur le cardio, la foulée, les 1000. à ne pas allonger ou raccourcir en bipant au mauvais repère. Et puis, ça s'accélère là, le palpitant qui bat la chamade, les cuisses qui commencent à s'alourdir. Passé 165 et alors que je devrais être à 170, puis 175, j'ai le sentiment de ne plus rien maîtriser : ah oui, ça je cours, j'en suis à combien de tours là ?? mais alors question cardio, j'ai l'impression qu'il fait sa vie tout seul ! Bon je continue et quand je vois bien que je ne monte pas au-delà de 175 /176, malgré tous mes efforts, et encore tellement furtivement, et qu'en plus le dernier 1000 que je boucle, je perds 2' sur le précédent, je lâche l'affaire, allez basta, je raccroche les gants !
Waouh, ça décape !! Suis ratatinée. Ben alors finis, qu'ils me disent, comme déçus que je m'arrêt déjà. Hey Ho, vous voyez pas là ??? j'vais exploser, j'dois être écarlate (bonjour l'image Glamour !!) et je ruisselle, à tel point qu'Enzo s'écarte, légèrement "horrifié" afin de préserver l'intégrité de son costume!
Bon allez, maintenant récap , donne–nous ta FC et tes temps, qu'on te diagnostique La Pépite.
Allez, je m'y colle et je vous livre les chiffres :

1er 1000m – FC 146 / 5'05
2e 1000m – FC 150 / 4'55
3e 1000m – FC 155 / 4'46
4e 1000m - FC 160 / 4'35 (et bien finalement là sur ces 3 tours au moins, avec la FC moyenne, ça se tient; on se rassure comme on peut!!)
5e 1000m – FC 164 (au lieu de 165) /4'19
6e 1000m – FC 169(au lieu de 170) /4'09 et à partir de là , elle décroche inexorablement La Pépite !!
7e 1000m – FC 173 (au lieu 175)/ 4'02
8e 1000m – FC 174 (au lieu de… 180) /4'04 : ce dernier tour ne sera même pas retenu par Jgab, qui enregistre tout scrupuleusement sur son palm, et Nico n'en veut pas non plus !!
Hey les gars, j'viens de me taper les 1000 derniers m à fond les ballons pour rien !!!
Même MArieL est perplexe à l'énoncé de ces résultats !!
Ben voilà, voyez bien ce que j'vous disais, j'suis un peu un diesel en fait, l'endurance je l'ai, mais la vitesse y'a du boulot sur piste à faire !!!!
Bon, j'avoue quand même au Coach, qui m'interroge sur mes activités des jours précédents , que j'ai fait du Fitness lundi soir et mardi midi, et une séance CAP hier matin, suivi d'1h45 de fitness ( un peu cardio) le même soir !!!!! Incorrigible La Pépite!!
(oui, mais entre nous, même si Nico m'avait préconisé de rester cool les 2 j qui précèdent, j'me suis dit, puisque de toute façon, c'est mon rythme habituel, je fais comme d'hab, comme ça je "triche" pas sur le test en optimisant le résultat ... Vous me suivez ?? pas malin, j'en conviens !)

Bon, comme je suis dans ma vague "j'optimise quand même", la bonne nouvelle, c'est que je ne sens rien de rien à mon tendon gauche, et à droite, tout va bene !
MarieL, prudente et avisée, me dit d'attendre de voir demain. Oui oui, mais quand même, je viens de faire plus de 8 bornes sur piste et pas la moindre sensation de tiraillement, mais rien !! bingo … ça y est alors j'suis en bonne voie de guérison ?? Debriefing avec Pépito, sur la qualité de cette piste, et puis on rentre chez soi.

De retour at Home, après douche et massage des gambettes aux huiles essentielles, j'me sens hyper cool, bien, comme si je venais de faire une séance "de purification", si si je vous assure, comme débarrassée d'une vieille pelure qui m'encombrait. Je me sens allégée !! Ca doit le 2e effet "kisscool" des endorphines !!
Mais aussi avec une faim de loup !! Plus tard sur le canapé, j'suis toute groggy, mais zen !! ET puis Tant pis, si la VMA n'est pas à la hauteur, c'était une bonne séance !
Verdict demain par Nico the coach. Sera-t-il "content" de l'Autruche junior+++ , pas sûr!! En tout cas, ses conseils seront sûrement précieux pour mieux travailler !!

Ah, ben ça y est, ce matin c'est tombé sur le post des Lenglenus : 16,444 !! Bouhh, je régresse, NON c'est pas possible que j'me dis ?? Même pas mes 17 ?? Mais ça ne me démoralise pas, j'vous dis que j'suis optimiste en ce moment!! Et puis les sensations, je les sens, ça va reviendre PATIENCE ! Ça me donne l'envie de travailler plus spécifique, plus rigoureux. Et puis, ce matin, toujours rien du côté d'Achille, alors ça c'est la meilleure nouvelle !! Pourvu que ça dure!
En tout cas, bravo aux garçons qui ont manifestement été plus à la hauteur!


2006-10-17 18:28:09 : Flashback au retour des 20KM de Paris 2006 - 0 photo - 23 réactions

Au risque de vous surprendre, ce n'est pas mon CR des 20 Km de Paris 2006 que je livre aujourd'hui. D'ailleurs n'est-il pas déjà trop tard ???
Et puis d'autres ici ont déjà magnifiquement restitué leurs émotions et l'ambiance sublime de cette course.
Alors, je doute de l'utilité de mon récit et puis, peut-être encore un peu mal digéré de n'avoir pas atteint l'objectif que je m'étais fixé, de manière peut-être un peu ambitieuse. Même si je sais que le chrono effectué reste honorable compte tenu des perturbations des derniers mois écoulés. Il me faut encore un peu de temps sûrement pour relativiser … et puis, au fond de moi, je crois que je sais bien en réalité là où ça a péché, là où il faut maintenant travailler, si je veux continuer à persévérer, confiante que je suis dans les capacités que je peux encore exploiter!

Bref, serais-je prise d'un peu de nostalgie au retour de cette course que j'adore (mais qui me ramène aussi à tant de souvenirs plus personnels & intimes)??
En tout cas, la première vraie longue distance à laquelle j'ai osé me confronter, un vrai défi que je me lançais à l'automne 2004, en dépit d'encouragements peu enthousiastes reçus en écho à cet effet d'annonce au retour de ma première Parisienne.
Depuis 2 jours, je fais le bilan de mon parcours, des courses courues et des émotions chaque fois renouvelées.
Et là, alors que je m'interroge sur le récit que je pourrai en livrer, c'est le souvenir de mon premier marathon qui me revient(sûrement parce que15 jours justement après cet "exploit", j'avais, au-delà de mes espérances, explosé mon chrono sur les 20 Km de Paris), et je me souviens que déjà, j'avais ressenti le besoin d'écrire.
A cette époque, je n'avais même pas idée de l'existence de ce Forum (découvert en mars 2006 à l'occasion de mon 2e semi de Paris), et encore moins projeté un jour d'intervenir et de livrer le récit d'une de mes courses, moi, la "profane" et novice de la distance mythique.
Pourtant, l'émotion qui m'a submergée au retour de ce 1er Marathon, m'a poussée à écrire quelques lignes déjà, juste comme ça, sans destinataire attitré, juste pour extraire de moi ce trop plein qui bouillonnait.
Aujourd'hui, je relis ces lignes en souriant et vous les fait partager (je n'ai rien retouché , ni modifié pour en conserver "l'authenticité"), vous en ferez ce que vous voudrez !

"Ca y est, suis entrée dans la "cour des grands" : je me suis lancée, le 2 octobre 2005, à "l'assaut" de mon 1er marathon (après mon 2e Semi à Lille le 3 sept en 1h34', Paris Versailles étant mon dernier test Dimanche 25 sept., pour aborder le Pont de Normandie en confiance).
Dimanche matin, donc, 2 octobre 2005, j'y suis, Marathon de Normandie = départ de Honfleur pour rejoindre LE HAVRE en passant par le Pont de Normandie (grandiose quand tu es là-haut) .
Logistique impeccable, notamment pour le transfert matinal LE HAVRE /HONFLEUR, l'organisation des vestiaires déposés au départ d'Honfleur et rapatriés sur Le Havre ; bonne ambiance parmi les coureurs, même si une certaine tension est perceptible...
J'avais, naturellement, pas mal d'appréhension pour une 1ère de ce type (c'est entre autre pour cela que je n'en ai quasiment parlé à personne avant, même si c'était plus ou moins programmé dans ma tête depuis fin juillet). Un mélange de fascination, le défi enfin à portée de pieds, le mythe, jugé longtemps inaccessible, là ,à vivre maintenant….
Et puis surtout, tellement peur de la défaillance physique passé le 30e ou 33e Km , de rencontrer le "fameux mur" . Parce que la motivation elle, l'envie d'aller au bout, était là, tenace !

Tous les conseils de Jogging et de Gérard MARTIN en tête (rencontré lors des entraînements Nike Running pour la préparation du Semi et du Marathon de Paris 2005 ; ai couru mon 1er semi à Paris en mars 2005 en 1h35, sûrement grâce à cette préparation, merci au passage) , je suis partie à mon rythme, en me calant sur un petit groupe mené par le "meneur d'allure" JOGGING objectif 3h15, en me disant que je serais certainement distancée entre le 25e et 35e KM. (Je m'étais fixé 3h20/3h30 pour le 1er, et vraiment si je me sentais au top, éventuellement 3h15).Mais surtout avec l'Objectif primordial de finir.

Mais finalement, c'est moi qui les ai lâchés à l'occasion d'un ravitaillement, entre le 12e et 15e Km, je crois, là j'ai abordé le Pont de Normandie (vent pleine face) seule, (mais Merci la Côte des Gardes finalement) et en fait, je suis "entrée " dans la foulée d'un coureur vétéran (du Club des Corsaires Fécampois: tout un programme!) avec qui j'ai continué, rejoint par un de ces amis.
Je me suis inquiétée quand même de savoir en combien temps il comptait le faire, et là il m'a "rassurée" (gloups!!) quand il m'a dit que c'était son 38e marathon et que là, il le faisait tranquillou en 3h15/3h10 pour préparer celui qu'il courra dans 15 j (Val de Reuil) qu'il espère faire en 2h50...
je me suis dit qu'à un moment, il me larguerait c'est sûr, surtout si je voulais ne pas m'asphyxier pour être sûre d'aller au bout sans trop de douleur.

Puis, nous avons fait la ligne droite de la Route de L'Estuaire (8Km sans intérêts, avec des odeurs pestilentielles, sans "décor", sans âme qui vive ...) dans un p'tit groupe de 6/7. Super bon esprit.
De là tout allait tjrs bien, nous sommes arrivés au 28e Km pour entrer dans LE HAVRE et nous avons fait la course ensemble .
En fait, il m'a pris "sous son aile" le vétéran, accompagné de son copain, m'encourageant de tps à autre ( et aussi bien pour lui que pour moi je crois), même si finalement je n'en avais pas tellement besoin, hyper motivée que j'étais au fur et à mesure, tout en étant surprise de ne "rien sentir", et nous avons continué ainsi jusqu'au 38e Km, où il a un peu lâché voulant sans doute se préserver pour le prochain, et me boostant pour que j'y aille à "fond" jusqu'au bout, me persuadant que nous tenions le 3h10 (et c'est vrai que par rapport aux temps intermédiaires que j'ai relevé ça semblait faisable) .
Alors là, dopée par l'émotion, les encouragements, j'ai donné tout ce que je pouvais pour aller au bout et j'ai donc terminé mon 1er marathon en 3h09'04.
Me classant, pour le coup, 6e femme (sur 37, c'est si peu!!), et 1ere femme non licenciée.
Suis aussi 58e au classement général sur 444 arrivants.
Suis vraiment contente , ne pensais pas faire un si bon temps, dans d'aussi bonnes conditions (pas vu le Mur, ni au 30e, ni au 33e ou au 35e Km), arrivée pas cassée.
Bref, de belles sensations, des émotions énormes, que du Bonheur !!!
Le lendemain, pas vraiment de courbatures, les cuisses qui tiraillent un peu et un genou un peu réticent à descendre les marches, mais vraiment rien de grave . J'appréhendais tellement d'être dans l'état où j'ai pu en voir certains.

Ca me donne un coup de booster pour envisager PAris maintenant en Avril prochain à l'occasion du 30e anniversaire.

Mais surtout d'immenses sensations et émotions, pas de bobos, arrivée en bonne forme et rencontre de "vrais" sportifs (des vétérans pour la plupart) animés de l'esprit sportif au sens le plus noble du terme et ça c'est génial! "





Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net