La course à pied Les blogs courseapied.net : LaPepite

Le blog de LaPepite

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens

  • A venir

Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2006-10-17 18:28:09 : Flashback au retour des 20KM de Paris 2006

Au risque de vous surprendre, ce n'est pas mon CR des 20 Km de Paris 2006 que je livre aujourd'hui. D'ailleurs n'est-il pas déjà trop tard ???
Et puis d'autres ici ont déjà magnifiquement restitué leurs émotions et l'ambiance sublime de cette course.
Alors, je doute de l'utilité de mon récit et puis, peut-être encore un peu mal digéré de n'avoir pas atteint l'objectif que je m'étais fixé, de manière peut-être un peu ambitieuse. Même si je sais que le chrono effectué reste honorable compte tenu des perturbations des derniers mois écoulés. Il me faut encore un peu de temps sûrement pour relativiser … et puis, au fond de moi, je crois que je sais bien en réalité là où ça a péché, là où il faut maintenant travailler, si je veux continuer à persévérer, confiante que je suis dans les capacités que je peux encore exploiter!

Bref, serais-je prise d'un peu de nostalgie au retour de cette course que j'adore (mais qui me ramène aussi à tant de souvenirs plus personnels & intimes)??
En tout cas, la première vraie longue distance à laquelle j'ai osé me confronter, un vrai défi que je me lançais à l'automne 2004, en dépit d'encouragements peu enthousiastes reçus en écho à cet effet d'annonce au retour de ma première Parisienne.
Depuis 2 jours, je fais le bilan de mon parcours, des courses courues et des émotions chaque fois renouvelées.
Et là, alors que je m'interroge sur le récit que je pourrai en livrer, c'est le souvenir de mon premier marathon qui me revient(sûrement parce que15 jours justement après cet "exploit", j'avais, au-delà de mes espérances, explosé mon chrono sur les 20 Km de Paris), et je me souviens que déjà, j'avais ressenti le besoin d'écrire.
A cette époque, je n'avais même pas idée de l'existence de ce Forum (découvert en mars 2006 à l'occasion de mon 2e semi de Paris), et encore moins projeté un jour d'intervenir et de livrer le récit d'une de mes courses, moi, la "profane" et novice de la distance mythique.
Pourtant, l'émotion qui m'a submergée au retour de ce 1er Marathon, m'a poussée à écrire quelques lignes déjà, juste comme ça, sans destinataire attitré, juste pour extraire de moi ce trop plein qui bouillonnait.
Aujourd'hui, je relis ces lignes en souriant et vous les fait partager (je n'ai rien retouché , ni modifié pour en conserver "l'authenticité"), vous en ferez ce que vous voudrez !

"Ca y est, suis entrée dans la "cour des grands" : je me suis lancée, le 2 octobre 2005, à "l'assaut" de mon 1er marathon (après mon 2e Semi à Lille le 3 sept en 1h34', Paris Versailles étant mon dernier test Dimanche 25 sept., pour aborder le Pont de Normandie en confiance).
Dimanche matin, donc, 2 octobre 2005, j'y suis, Marathon de Normandie = départ de Honfleur pour rejoindre LE HAVRE en passant par le Pont de Normandie (grandiose quand tu es là-haut) .
Logistique impeccable, notamment pour le transfert matinal LE HAVRE /HONFLEUR, l'organisation des vestiaires déposés au départ d'Honfleur et rapatriés sur Le Havre ; bonne ambiance parmi les coureurs, même si une certaine tension est perceptible...
J'avais, naturellement, pas mal d'appréhension pour une 1ère de ce type (c'est entre autre pour cela que je n'en ai quasiment parlé à personne avant, même si c'était plus ou moins programmé dans ma tête depuis fin juillet). Un mélange de fascination, le défi enfin à portée de pieds, le mythe, jugé longtemps inaccessible, là ,à vivre maintenant….
Et puis surtout, tellement peur de la défaillance physique passé le 30e ou 33e Km , de rencontrer le "fameux mur" . Parce que la motivation elle, l'envie d'aller au bout, était là, tenace !

Tous les conseils de Jogging et de Gérard MARTIN en tête (rencontré lors des entraînements Nike Running pour la préparation du Semi et du Marathon de Paris 2005 ; ai couru mon 1er semi à Paris en mars 2005 en 1h35, sûrement grâce à cette préparation, merci au passage) , je suis partie à mon rythme, en me calant sur un petit groupe mené par le "meneur d'allure" JOGGING objectif 3h15, en me disant que je serais certainement distancée entre le 25e et 35e KM. (Je m'étais fixé 3h20/3h30 pour le 1er, et vraiment si je me sentais au top, éventuellement 3h15).Mais surtout avec l'Objectif primordial de finir.

Mais finalement, c'est moi qui les ai lâchés à l'occasion d'un ravitaillement, entre le 12e et 15e Km, je crois, là j'ai abordé le Pont de Normandie (vent pleine face) seule, (mais Merci la Côte des Gardes finalement) et en fait, je suis "entrée " dans la foulée d'un coureur vétéran (du Club des Corsaires Fécampois: tout un programme!) avec qui j'ai continué, rejoint par un de ces amis.
Je me suis inquiétée quand même de savoir en combien temps il comptait le faire, et là il m'a "rassurée" (gloups!!) quand il m'a dit que c'était son 38e marathon et que là, il le faisait tranquillou en 3h15/3h10 pour préparer celui qu'il courra dans 15 j (Val de Reuil) qu'il espère faire en 2h50...
je me suis dit qu'à un moment, il me larguerait c'est sûr, surtout si je voulais ne pas m'asphyxier pour être sûre d'aller au bout sans trop de douleur.

Puis, nous avons fait la ligne droite de la Route de L'Estuaire (8Km sans intérêts, avec des odeurs pestilentielles, sans "décor", sans âme qui vive ...) dans un p'tit groupe de 6/7. Super bon esprit.
De là tout allait tjrs bien, nous sommes arrivés au 28e Km pour entrer dans LE HAVRE et nous avons fait la course ensemble .
En fait, il m'a pris "sous son aile" le vétéran, accompagné de son copain, m'encourageant de tps à autre ( et aussi bien pour lui que pour moi je crois), même si finalement je n'en avais pas tellement besoin, hyper motivée que j'étais au fur et à mesure, tout en étant surprise de ne "rien sentir", et nous avons continué ainsi jusqu'au 38e Km, où il a un peu lâché voulant sans doute se préserver pour le prochain, et me boostant pour que j'y aille à "fond" jusqu'au bout, me persuadant que nous tenions le 3h10 (et c'est vrai que par rapport aux temps intermédiaires que j'ai relevé ça semblait faisable) .
Alors là, dopée par l'émotion, les encouragements, j'ai donné tout ce que je pouvais pour aller au bout et j'ai donc terminé mon 1er marathon en 3h09'04.
Me classant, pour le coup, 6e femme (sur 37, c'est si peu!!), et 1ere femme non licenciée.
Suis aussi 58e au classement général sur 444 arrivants.
Suis vraiment contente , ne pensais pas faire un si bon temps, dans d'aussi bonnes conditions (pas vu le Mur, ni au 30e, ni au 33e ou au 35e Km), arrivée pas cassée.
Bref, de belles sensations, des émotions énormes, que du Bonheur !!!
Le lendemain, pas vraiment de courbatures, les cuisses qui tiraillent un peu et un genou un peu réticent à descendre les marches, mais vraiment rien de grave . J'appréhendais tellement d'être dans l'état où j'ai pu en voir certains.

Ca me donne un coup de booster pour envisager PAris maintenant en Avril prochain à l'occasion du 30e anniversaire.

Mais surtout d'immenses sensations et émotions, pas de bobos, arrivée en bonne forme et rencontre de "vrais" sportifs (des vétérans pour la plupart) animés de l'esprit sportif au sens le plus noble du terme et ça c'est génial! "





Les réactions

Par mielou, le 2006-10-17 18:36:18
les paroles s'envolent
les écrits restent
tu as bien fait de garder ces lignes

Par L'Castor Junior, le 2006-10-17 18:36:40
Gloups !
3h09' au premier Marathon !
Chapeau bas Miss !
Pour les 20 km, on peut parfois avoir des déceptions, mais c'est en les surmontant qu'on progresse vraiment. Je ne doute pas une seconde que tu en as les moyens.
A bientôt.

Par Brinouille, le 2006-10-17 18:46:01
Olalah à chaque fois que l'un ou l'une d'entre vous raconte son premier marathon, j'en ai les larmes au yeux ! ça promet pour la suite amenez moi des kleenex à Paris !

Ta perf est d'un sacré niveau pour ton premier marathon, lâcher son meneur d'allure c'est quand même géant !

Par Yannnn, le 2006-10-17 19:10:36
Merci pour ce CR... et bravo! Je fais mon premier marathon dans un mois et demi, à La Rochelle, et je vise 3h30/3h45... j'espere tenir aussi bien que tu as tenu, il me reste un mois de prepa pour cela!

Par Martine, le 2006-10-17 19:11:29
En te lisant La Pepite, l'émotion m'envahit....car je me souviens de mon premier marathon(une émotion humaine et sportive à jamais gravée dans ma mémoire)
Tu as la passion de la course, cela se voit par tes chronos et cela se lit dans tes yeux quand tu en parles et maintenant quand tu la racontes.
Merci
Martine

Par Calou, le 2006-10-17 19:30:10
T'es une vraie championne la Pépite !
Quel potentiel !!!!
Un récit plein d'émotion.
Une petite question : Les "vrais" sportifs seraient-ils essentiellement des Vétérans ???? Ben alors, ça promet pour quand tu seras sportive....;o)
Calou

Par Brinouille, le 2006-10-17 19:52:31
Yes Calou avec des gonzesses comme ça, j'ai hâte d'y être !

Par Phox, le 2006-10-17 20:17:33
Chapeau bas, un premier marathon au Havre, avec des conditions météo déplorables et un tel chrono pfff bravo !! cela me rappelle à moi aussi mon premier et seul marathon à ce jour ...que d'émotions, pour être fécampois moi-même, je connais certains des corsaires Fécampois que tu évoques...de sacrés coureurs en effet , l'un d'eux a de nouvveau fait la passe de deux cette année (marathon de Normandie et Val de Reuil 15 jours après), c'est chouette de les voir cités ici, je ne suis pas sûr qu'ils fréquentent le forum, mais je leur dirai qu'ils sont devenus célèbres sur CAP.net (:-)
@+ Phox

Par La Pépite, le 2006-10-17 20:43:18
Ouh, mais c'est que vous me faites rougir !!!
@Mielou: Ah ah, je crois qu'au travers de quelques lignes, nous avons quelques "affinités" (sans aucune arrière pensée). Tu as raison je crois, parfois en se relisant, à distance, on revoit les choses autrement et on peut mieux analyser ou essayer de comprendre ce que l'on a pu ou su tirer de ces expériences..

@L'Castor Junior : merci! Venant de toi je suis + que flattée !J'ai lu (en diagonale, j'avoue) tes exploits sur 24h!!! Oufff, je me sens "toute petite", et encore tellement de choses à découvrir et d'émotions à aller explorer...Et puis tu as raison, il faut surmonter, dépasser pour aller de l'avant toujours.

@Yannnn : tu verras, La Rochelle, c'est un beau marathon, là aussi de grands moments (à raconter une prochaine fois ???? ;-)) Une ambiance géniale, tu vas t'y régaler, et bien sûr que tu vas tenir. C'est avant tout une belle rencontre avec soi-même, son 1er marathon. On s'y verra sûrement.

@Brinouille: AH, Brinouille, je sens qu'on est de la même veine ! des tenaces, des coriaces ... avec des doutes parfois, mais de l'envie toujours! Je te souhaite, et je suis certaine que tu vivras et goûteras aussi le bonheur et l'émotion du 1er marathon. Nous serons là pour t'y encourager et te soutenir avant et pendant.
"Lâcher" le meneur d'allure, c'était quand même un peu osé!!mais à ce moment là, j'étais dans mon rythme et persuadée qu'il me rattraperai plus tard.

@Martine : Tu es adorable!Mais je crois que toi aussi, tout comme Brinouille, tu as la générosité du coeur qui te permet d'apprécier, au-delà des chronos et des performances,tout ce que la CAP nous permet de partager.

@Calou: Merci Calou. j'adore ta spontanéité et ton pep's. Quand je dis "vrais" sportifs, c'est parce qu'ils ont en général, malgré leurs "énormes" parcours qui m'impressionnent tjrs, l'humilité des sages qui se sont confrontés à leurs limites. Je les regarde et écoute tjrs comme une gamine, avide du récit de leurs "exploits".

Par Chmat, le 2006-10-17 21:35:10
Brrr j'en frissonne. Merci la Pépite.
Si en avril 2008, je boucle le marathon de Paris, dans un si bon état (dans un temps moins rapide quand même), ça m'ira très bien.

Par pascal77, le 2006-10-17 22:57:30
bravo pour cet emouvant récit, de ce que j'ai pu voir dimanche en course (meme si tu n'etais pas au top) et a la lecture de ta fiche ,tu es une superbe coureuse avec un bel avenir en perspective.au plaisir de te recroiser sur de nouvelles épreuves

Par Pépito, le 2006-10-17 23:37:35
Kwak'on en dise, le premier marathon, c'est vraiment un grand frisson et une grande émotion à l'arrivée et ceci quel que soit le chrono.

Par MarieL, le 2006-10-18 00:01:41
ouai...va falloir que je m'y mette un de ces jours quand même ! Merci pour ce récit sympa Miss !
MarieL

Par Fred, le 2006-10-18 00:31:31
Où en es tu pour ta préparation La Rochelle ? Je peux te passer mon plan 4 sorties hebdo si tu veux voir, mais suis ce que tu as prévu avant tout.
Il y a des ballons 3 heures là bas tu sais...
ƒred

Par Enzo, le 2006-10-18 00:58:36
Bravo Miss Pépite ... commeeeennnnt t'écris trop bien ;-)) perso j'adore ... !!
En plus elle trace la minette ... 1er marathon autour de 3h, çà force le respect !!!

Bon et puis t'arrêtes avec ces 20km de Paris ;-))) ... tu le sais que t'étais en moins bonne forme que l'année dernière. Il ne faut pas oublier ou digérer, faut juste rester lucide sur l'état de forme du moment.
On triche pas en CAP ... autant le travail paie, autant les différents pépins te mettent des bâtons dans les roues. Y'a pas de miracle !!

Courage pour la suite et notamment pour La Rochelle. J'y serais aussi (avec Fred et Baltha) et ne manquerais pas de t'encourager, tu le mérites bien.

Bizzz

Par kenlag, le 2006-10-18 08:17:42
Bon ben moi j'ai lu ce beau texte hier soir mais impossible d'écrire qqch après ça. Merci de nous avoir fait partager ça. J'ai encore plus hâte de faire mon premier marathon. J'avoue qu'en lisant tes écrits j'avais moi aussi un peu les yeux humides, faut dire j'suis un sensible moi. Je te souhaite bonne chance pour La Rochelle.
Bises
Laurent

Par JP II, le 2006-10-18 09:18:45
Bravo la pépite, que d'émotions ! très touchant !

Par JONK, le 2006-10-18 10:23:17
C'est bien de ressortir des CR comme ça.
Comme je te l'ai dit ce matin, sois patiente, prends bien soin de tes tendons. Et, je pense que tu seras la première de nous deux sous les 3h !
Biz

Par LINDA, le 2006-10-18 12:19:19
bonjour La pépite,

Je viens de voir que tu as enfin un blog, justement, je voulais avoir de tes nouvelles, et je suis bien servie!!

Je suis "scotchée" par ta modestie, ta détermination et ta joie de vivre face à un effort si dur, si violent parfois, que représente un premier marathon, bouclé quand même en 3h04 !!

Cet excellant souvenir que tu narres comme on peut raconter une belle histoire avant de dormir à un enfant est admirable et beau.

Je me suis donc laissée bercée par tes mots, par la beauté de cet histoire.

T'avoir rencontrée, complète en image tes récits, tu es jolie dans ta tête et dans ton corps!!

Dommage que tu n'avais pas quelques photos, car un visage heureux fixé sur un objectif, est pour moi une photo d'Art.

Je te souhaite de continuer à évoluer avec ton super potentiel de sportive accomplie et, encore une fois, modeste!!

Grosses bises

LInda

Par La Pépite, le 2006-10-18 13:45:31
ET re-merci !! Vous êtes trop trop gentils tous !! c'est vous qui me faites "craquer" là !!

Chmat : pas de pb , si tu te prépares bien, ça passe. Quelque soit le chrono, c'est une tellement belle aventure.
Pascal77: Au plaisir également, en essayant la prochaine fois de tenir le rythme, mais je sens que ça va "reviendre" !
Pépito: comme tu le dis, le marathon,c'est avant tout tellement d'émotions...donc ...
MarieL: tu y viendras, c'est sûr! tu ne peux pas passer à côté de ça, surtout avec ton potentiel !!!
Enzo : merci M'sieur! Mais stop, stop....j'deviens plus rose que mes Mizuno !!! Sinon,je sais bien que t'as raison,les p'tits soucis faut bien que je les intègre dans les données... et puis c'est vrai, pas de triche en CAP!
Mais ça y est, le pep's revient, et La Rochelle, je commence à y croire que je n'y retournerais pas que comme simple spectatrice ...
Kenlag : Super de savoir que tu t'es inscrit pour Paris. Tu vas voir, tu te lances dans une bien belle aventure et je suis sûre que tu vas nous faire partager cela avec bcp de sensibilité.
JPII : Monsieur le Pape est bien trop bon !
Linda: tes compliments me vont droit au coeur car ils viennent d'une personne qui en a beaucoup. Je te retourne d'ailleurs le compliment ayant pu apprécier ta plume sur le Blog de Mielou. Au plaisir de te revoir très vite .
PS: pour les photos, j'y arrive pas, pb de taille ...bref, pas très douée avec l'informatique !!!

Par La Pépite, le 2006-10-18 13:49:37
Oouh la la, mais ça va pas du tout ça, j'allais oublier JONK !!! Alors que ce fut une bien belle surprise de te rencontrer ce matin à Monceau et de faire une bonne partie de la séance avec Toi. C'est vrai que du coup c'était bcp plus facile, moi qui appréhendais cette reprise après la course de dimanche. Bonne course pour dimanche et ensuite,comme convenu, on essaiera de faire une sortie longue un dimanche, dans un autre décor.

Par duduche, le 2006-10-18 17:27:33
Merci La Pépite pour ce récit plein d'émotions,émouvant!!
Bon courage pour La Rochelle.

Par Jgab, le 2006-10-21 17:09:46
Ce fut un plaisir de te connaitre, je t'aurai bien pris sous mon aile après le 1er kilo dimanche dernier mais tu n'étais pas dans un bon "jour" et puis le chrono n'est pas si mal que cela !!
En lisant ton compte rendu, je suis pressé de faire le mien pour revivre ces émotions spéciales que l'on peut ressentir sur la distance reine.
En tout cas bon courage pour la Rochelle.
Jean Gab

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)

Les 5 billets précédents

2006-10-11 12:11:59 : Je m'y mets aussi ! - 0 photo - 24 réactions

Alors ça y est, je me lance aussi : création de mon blog, encouragée par certains à le faire à la suite de mon CR (un peu long) de la course Odysséa de dimanche dernier.
Je me rends compte qu'au-delà de notre passion commune et du plaisir que nous prenons avec la CAP, raconter ses expériences, ses émotions, ses doutes, ses bobos... pour les partager et échanger nos impressions et tuyaux, et bien ça permet de relativiser, de garder quand même le moral en période de blessures ou de doutes, et surtout de garder le lien, même si nous ne pouvons pas toujours nous retrouver sur les pistes ou ailleurs pour courir ensemble.
Et puis, aujourd'hui je voulais partager avec vous mon "retour de moral" !!
Et oui après une période un "peu blanche" depuis début juin 2006 (contracture /tendinite ?? du psoas à 4 jours de la Course du Château à Vincennes que je ne pourrai pas courir,s'ajoutant à une tendinite persistante du tendon achille gauche contractée depuis février/mars 2006 pendant l'entrainement pour le MDP que j'ai couru quand même, et inflammations cheville/talon droit), et le moral bien "écorché" par ces bobos qui finissent par "m'handicaper" sérieusement et freiner mes envies de courir, je sens les bonnes sensations revenir progressivement depuis environ 15 jours & La course de dimanche à Vincennes, sous l'égide d'ENZO, m'a aussi bien regonflée. J'suis pas encore foutue que je me dis!!

Bon, je vous épargne les détails, pendant toute cette période, des visites successives chez médecin peu rassurant( bon là faut arrêter de courir, faites autre chose...°), Kiné pour MTP (ô douleur quand tu me tiens !!!), Osthéo plutôt bien lui, édchographies des chevilles, radio de la hanche, mésothérapie ... pour résultats peu probants et guère encourageants. Je pensais déjà qu'après un automne 2005 plutôt prometteur, j'étais sur la pente descendante et que je pourrai ranger au placard chaussures et tenues de running qui ne seraient plus que des reliques pour me souvenir que j'aurais pu faire quelque chose ...Moral dans les chaussettes !
Bon, allez ouste, tout ça derrière moi.
QUe je vous explique quand même ce qui me permet aujourd'hui d'arborer à nouveau sourire & Mizuno rose (mes fétiches de jours de compet!!) et moral regonflé pour aborder dimanche les 20 Km de Paris un peu plus confiante.

A la rentrée, je me decide enfin à prendre le taureau par les cornes, persuadée que je suis que j'en ai encore sous la semelle et encore plus "dans la tête". J'envisage de faire revoir mes semelles(faites en mars dernier, mais qui ne me semblent pas très "performantes"). Ce qui me décide vraiment, c'est ce talon droit qui coince,cette sensation de quelque chose de bloqué et qui finalement, me fait plus souffrir que ma tendinite à gauche que j'arrive plus ou moins à maîtriser. Mon corps, et les sensations que je ressens, même si je ne suis pas médecin, j'ai appris à les connaître tout au long de ces années de pratique sportive. ALors je me dis qu'on a sûrement pas décelé le hic. Et puis, comme je cherche à comprendre, j'observe sur mes dernières sorties, ma foulée,enfin j'essaie de regarder mes appuis lors du déroulé et je constate clairement qu'à droite, ça n'a pas l'air d'aller : l'appui se fait complètement sur l'extérieur avec la talon qui semble rentrer sur l'intérieur. Ca va pas du tout ça, que je m'dis !
C'est décidé, RDV pris chez F.TAOUSS (recommandé par une copine et dont le nom a déjà circulé sur ce forum), il diagnostique immédiatement un problème effectivement "mécanique" à droite : en résumé et en clair, la queue de l'astragale qui vient buter sur le calcanéum et donc provoque des inflammations. Je ne rêvais donc pas: ça coince bien !! Pour être plus sûr, il m'envoie faire une IRM et au vu de mes semelles et de ce que je lui explique, il me fait une ordonnance pour aller faire un bilan statique et dynamique (ce que n'avait bien sûr pas fait le podologue qui m'a fait mes semelles en mars).Il m'envoie évidemment chez Jérôme MORO, ce qui me rassure car il m'a déjà été recommandé (par le Kiné qui m'a fait des ODC juste avant le MDP et grâce à qui, je pense, j'ai pu le courir sans trop de dommage malgré ma tendinite), et puis son nom a tellement circulé sur ce forum que je me demande encore pourquoi je n'y suis pas allée avant !!!
Bizarrement, au même moment, ça commence à moins coincer à droite...!!?? Lors de ma sortie longue, le dimanche qui suit, j'arrive à faire mes 22/23 km sans être obligée de m'arrêter(même si sur la fin, le tendon gauche tire vraiment !!), comme ce fut le cas 15 jours avant où j'avais dû marcher un peu après 15,5 Km avant de pouvoir repartir (j'vous dis pas à ce moment-là comment je me voyais mal partie pour les 20 Km et comment le moral s'effritait!!)
Sur ce, c'est donc hier que je rencontre J.MORO. Je lui explique brièvement le parcours, mes soucis depuis cet hiver et mes observations "de profane" concernant la façon dont déroule mon pied droit, dont j'ai de + en+ la sensation qu'il ne déroule pas commeil faudrait!
Déjà, il vous met d'emblée en confiance parce qu'il prend le temps d'écouter vos sensations, prend la peine de vous expliquer clairement ce qu'il en pense et ce qu'il va faire, pourquoi et ensuite ce qu'il vous propose.
N'est pas très étonné de ce que je lui explique sur mon talon droit qui semble moins coincer : pour lui, le fait de SAVOIR ce qu'il y a n'y est sûrement pas étranger. C'est marrant mais c'est quelque chose qui résonne bien en moi ça!
Il regarde mes semelles,.... un peu dubitatif et me demande qui m'a fait ça !! avant de me dire que ça ou des talonnettes achetées en pharmacie ça aurait été pareil !! Super, à 130€ la paire, ça valait le coup !Et ça fait 8 mois que je cours avec !!
Bon, ensuite prise des appuis et là, tout s'éclaire ! je mets 70%(oui vous avez bien lu !!) de la pression à gauche et 30% à droite !! Puis séance filmée sur le tapis de course qui viendra confirmer le diagnostic : le pied déroule impecc, mais à droite c'est tout sur l'extérieur avec une ouverture du pied à plus de 30%!!! Ben voilà , maintenant y'apluka faire des semelles dignes de ce nom qui vont rectifier tout ça. Chose faite, je commence déjà à respirer, à y croire à nouveau (et surtout je me dis que je n'ai pas rêvé ce que je sentais et observais, et je suis enfin tombée sur la personne qui a "entendu" et perçu ce que le patient lui explique, ce qui est ensuite confirmé par les examens approriés!)
Bref, après essayage, il me donne ses dernières recommandations pour finir la prépa avant les 20 Km, me conseillant d'aller essayer mes nouvelles semelles dès le lendemain (compte sur moi que je me dis, j'attends que ça!!)et toujours hyper optimiste. Et, échange de bons procédés, je lui prodigue grâcieusement ;-) quelques conseils juridiques sur un projet dont il me parle... Bref, le courant passe bien !Je veux dire, je sens qu'il est pro dans son domaine et surtout qu'il aime ça et à envie que les gens qui sortent de chez lui partent "sans qu'on leur ait coupé les ailes", et c'est rassurant !
A aucun moment, il ne m'a dit de cesser ce courir, ni même d'abandonner toute idée de poursuivre les compet de la saison , juste d'être prudente, à l'écoute...Il me demande de lui dire par mail dès lundi prochain comment c'est passé la course, mes sensations avec les semelles et le cas échéant, RDV dans 3 semaines pour ajustages si nécessaire.
Je le quitte avec mes runnings aux pieds et nouvelles semelles et telle une gamine, malgré l'heure tardive, j'aurai presqu'envie d'aller courir là tout de suite. Patience, demain matin fillette, au parc tu iras!
En tout cas, hier soir, moral au beau fixe, allez ça va le faire les 20 Km. Dans la tête, en tout cas, le jus y est !!
ET ce matin, je vous dis pas comment j'avais envie d'y aller courir. Réveillée 1/2 h avant le réveil, je me prépare et j'y vais, je me sens bien dans mes Shoes. ET bien, vous me croirez si vous voulez, mais au bout d'un tour, je me dis tiens, regarde donc comment se comporte ton pied droit??? C'est magique, il a quasiment retrouvé la bonne direction ! J'vous assure, sans même contrôler ma foulée.ET aucune douleur à droite, ça tiraille juste un peu sur la fin (mais comme d'hab maintenant,au tendon gauche). Séance positive donc tout autant pour le moral que pour les jambes .
Alors même si dimanche je ne fais pas le chrono escompté, je sais au moins que j'y vais avec une envie débordante de "faire péter" (raisonnablement s'entend) le chrono, et que je vais me faire plaisir, avec beaucoup moins d'appréhension.

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net